Rechercher

Macron est-il fou ? (suite)

J'ai soulevé cette question dans mon précédent billet.

Je répondais en disant que Macron n'est certainement pas fou, mais qu'il est probablement victime de l'ivresse du pouvoir, autrement appelée l'hubris.


Je dois avouer que, pour ma part, j'avais perçu cette tendance avant même l'élection.

Je n'ai pas voté pour Macron au second tour, en 2017. Je n'ai pas voté du tout. Je me suis abstenu, pour la première fois de ma vie.


Pourquoi ? Justement parce que j'avais pressenti que cet homme pouvait être sujet à l'hubris. Comment ? Lorsque je suis tombé à l'époque sur ces fameuses images :


Cette séquence, clôturée par le regard levé au ciel d'un homme qui s'emporte (voir la toute dernière seconde), m'avait immédiatement alerté sur l'instabilité du personnage. Mon choix s'est fait, de manière complètement irrationnelle j'en conviens, sur ces quelques secondes.


Quelques jours plus tard, mes doutes allaient être renforcés par les images du personnage célébrant sa victoire au Louvre :




Aujourd'hui, je ne peux que constater que mes doutes étaient fondés, et que mon intuition était bonne. Hélas.

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout